Chroniques, Contemporain

Je revenais des autres ðŸŒº

Ambre vit une folle histoire d’amour avec un homme de vingt ans son ainé, marié, père de deux enfants et pas du tout prêt à quitter sa femme. Toute sa vie tourne autour de lui jusqu’au jour où elle décide d’en finir avec la vie. Rongé par la culpabilité, il l’emmène se reconstruire dans un village de montagne pour travailler en tant que serveuse. Elle apprendra à connaitre les autres saisonniers qui l’entourent. Elle découvrira leurs histoires, leurs failles et acceptera peu à peu leur aide .

Le point fort de ce roman est indubitablement ses personnages un peu écorchés par la vie. Nous suivons Ambre, une jeune fille mal dans sa peau essayant de reprendre le dessus sur sa vie après avoir touché le fond. Dans cet hôtel de montagne, elle y trouvera de l’entraide et des amitiés profondes et sincères. On ressent toute la force des liens qui se tissent entre ces saisonniers, leurs attachements les uns aux autres et ces sentiments démultipliés lorsqu’on vit en autarcie avec des gens pour une longue période. On ne se connaît pas, on se toise, on se jauge et puis la magie opère et c’est finalement comme si on les avait toujours connus. Ambre apprendra à voir la vie autrement, elle qui rejettait constamment l’aide de sa famille baissera peu à peu sa garde. A ses côtés, il y a Tim, Andrea, Rosalie et les autres, tous avec leurs bagages, leurs angoisses et leur main tendue…

Une belle histoire de reconstruction et de résilience dans laquelle j’ai pris plaisir à
découvrir cette bande d’amis attachante. C’est un roman rempli de bienveillance qui m’a fait du bien ! Je suis rassurée à l’idée de les retrouver dans le prochain tome qui m’attend déjà.

Aimez-vous cette autrice ? Quel est votre préféré ?

Je revenais des autres
Melissa Da Costa – Le livre de poche

7 réflexions au sujet de “Je revenais des autres ðŸŒº”

  1. Les thèmes abordés peuvent être intéressants à lire, mais là tout de suite, j’ai du mal à voir comment m’attacher à une femme qui brise un ménage… Si je découvre cette autrice, ce ne sera pas avec ce roman du coup ^^ Merci pour cette jolie chronique 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. C’est étonnant, comme pour « Tout le bleu du ciel », j’ai de l’appréhension à lire les romans de Mélissa da Costa. J’ai peur d’être trop émotive lors de ma lecture. 😊 Pourtant, son « Tout le bleu du ciel » n’est pas larmoyant et je l’ai bien aimé. Il va falloir que je saute le pas pour celui-ci.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s