Chroniques, Historique

Les faisceaux de la peur ðŸ¥€

En 1937, Judith une jeune femme juive un peu rebelle vit à Florence avec ses parents et son frère. Alors qu’elle est sur le point de rentrer à l’université, ses projets vont être bousculés par la montée du fascisme. Peu à peu leur quotidien va être chamboulé et ils seront contraint de fuire leur Italie natale.

A 17 ans, Judith perd toute son innocence alors qu’elle est témoin d’un assassinat en pleine rue par l’armée de Mussolini. Elle rêve de devenir écrivaine et de vivre pleinement son amour avec son amie Francesca. Le climat oppressant s’installe et Judith doit affronter le changement d’attitude de son entourage et la banalité des propos antisémites. Trahis, humiliés, persécutés, il est de plus en plus difficile pour les juifs de continuer à vivre normalement. L’étau se ressert sur sa famille qui décide de prendre le chemin de la France où Judith découvre les dessous de la résistance. Elle doit réapprendre à vivre, à faire confiance et à aimer sans jamais abandonner ses rêves. Extrêmement bien documenté, le roman foisonne de références historiques très précises. L’autrice retranscrit savamment l’atmosphère anxiogène qui entoure l’arrivée de la seconde guerre mondiale. Je me suis attachée à cette héroïne pleine d’énergie qui fera tout pour survivre à cette peur constante qui marque son quotidien. Je trouve que ce roman fait tristement écho à notre actualité, et fait partie de ces livres importants pour ne pas oublier notre Histoire.

Les faisceaux de la peur
Maud Tabachnik РCity ̩ditions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s