Chroniques, Contemporain

Sous le soleil de Soledad ðŸŒž

Sous le soleil de Soledad 🌺
Laurence Peyrin

🌺 « Ã‰tait-ce cela, l’état de conscience auquel devait s’abandonner le visiteur d’un nouveau pays ? L’observation, presque malgré soi, de chaque chose, son impression dans un coin du cortex, pour pouvoir les dire plus tard, les dire encore, à n’importe quel moment, en faire ressentir toute la substance – comme Maman lorsqu’elle lui racontait sa Route 66. »

🌺 Coucou, je vous emmène sous le soleil mexicain avec le nouveau roman de Laurence Peyrin

🌺 En Floride, Cassie, la cinquantaine, dirige d’une main de fer un safari alligator. Tout le monde la surnomme Mam Cassie en référence à la chanteuse de The Mamas and the Papas. Un jour, elle retrouve sa femme de ménage Soledad terrassée par une crise cardiaque. Avec effroi, elle se rend compte qu’elle ne connaît rien de cette mexicaine qui est pourtant à ses côtés depuis son enfance et qu’elle a promis à sa mère de ne jamais renvoyer. La dernière volonté de Soledad : être ramenée chez elle après sa mort. Contrairement à sa mère qui a parcouru la route 66 jusqu’à Los Angeles, Mama Cass n’est jamais sortie de Floride. Pour son premier voyage, elle mènera son enquête sur les origines de Soledad sous le soleil du Yucatan.

🌺 Après avoir arpenter les Everglades en aéroglisseurs pour observer les crocodiles et autres merveilles de la nature, direction Tulum, dans le Yucatan, où nous attendent rituels mexicains et traditions mayas. A nos côtés pour ce voyage, Mama Cass une cinquantenaire solitaire, bourrée de complexes et la pétillante Viva blessée par un énième chagrin d’amour. Cette rencontre improbable entre une femme mal dans sa peau et une bimbo d’apparence très sûre d’elle mène à une enquête haute en couleurs pour retrouver l’identité de Soledad. Main dans la main, elles remontent le fil du temps pour découvrir qui était cette mexicaine qui vivait aux États-Unis depuis des années mais dont personne ne semblait rien connaître. J’ai aimé la complexité des personnages et le savant mélange de douceur et de profondeur dans ce récit. Je me suis délectée de toutes ces sensations intrinsèques à la découverte d’un nouveau pays. L’autrice évoque avec justesse et humour les barrières que l’on se met pour vivre notre vie comme on l’entend, la peur du jugement, le regard des autres. C’est un roman lumineux plein de fraîcheur et de bienveillance qui nous ouvre les portes du voyage, de l’introspection et du lâcher prise.

Connaissez-vous cette autrice ? Il vous tente ?

Belle journée 🌞

Peut-on encore être heureuse quand on ne s’est jamais aimée ?
Quand les complexes et les avanies de l’enfance vous ont endurcie ?
Quand le monde tel qu’il est devenu vous semble étranger ?
Voici l’histoire de Cassie.

La Floride, de nos jours. Depuis qu’elle est toute petite, tout le monde appelle Cassie par son surnom, Mama Cass, comme la chanteuse pop. Elle a cinquante ans, elle est complexée par ses kilos, solitaire, désenchantée. Sa vie tourne autour du safari-alligators hérité de ses parents, qui embarque les touristes en  aéroglisseur pour observer les merveilles de la nature dans les Everglades. Elle n’a qu’un ami, Oleg, qui la fait rire et supporte son caractère. Quand elle retrouve sa grande maison vide, le ménage est fait, par Soledad, une Mexicaine âgée qui
travaillait déjà pour ses parents.
Un soir, Mama Cass découvre Soledad étendue sur le tapis du salon. Morte. Crise cardiaque. Qui prévenir ? Un peu honteuse, elle se rend compte qu’elle n’en sait rien. En furetant, elle trouve dans un tiroir un mot de Soledad : « Mademoiselle Cassie, quand je serai morte, ramenez-moi chez moi. »
Mama Cass n’est jamais sortie de Floride. Mais elle se sent tenue de respecter ces dernières volontés. Pour la première fois de sa vie, elle va prendre l’avion, et partir pour le Yucatan, à la recherche des origines de Soledad, la Mexicaine aux yeux clairs.
Au cours de son voyage, elle découvrira l’amitié, incongrue, et l’humanité des autres…Et le goût de la vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s