Chroniques, Historique, Témoignages/Bio

La fille de Joyce

Lucia Joyce, fille du célèbre écrivain James Joyce, a pour seule passion la danse. A Paris, en 1929, elle est promise à une brillante carrière dans le milieu de la danse contemporaine. Elle rencontrera Samuel Beckett, l’amour de sa vie. A Zurich, en 1934, à l’âge de vingt-six ans, elle a abandonné la danse et se retrouve internée en hôpital psychiatrique. Que lui est-il arrivé ? Est-ce l’amour inconditionnel et destructeur de son père qui lui a fait perdre la raison ?

Alternant entre deux temporalités, nous suivons la vie de Lucia dans sa famille avec une mère sévère, un père célèbre et un frère qui ne rencontrera pas le même succès que sa sœur, puis nous la retrouvons régulièrement, quelques années plus tard, en pleine séance de psychanalyse, essayant de mettre des mots sur ses souffrances. Lucia est une grande rêveuse, tombant vite amoureuse, imaginant sa vie future idéale avec chacun de ses partenaires. Elle a des visions, des intuitions… Elle voit les choses en grand, rêve d’être une star de la danse, une professeure renommée… malheureusement personne ne la prend au sérieux. Ballottée entre Paris et Londres, au gré de la volonté de ses parents, ses envies sont reléguées au second plan. Si elle a une relation compliquée avec sa mère, qui ne cache pas sa préférence pour son fils, elle voue une adoration sans borne pour son père, persuadée d’être sa muse. Un père atteint d’une maladie le rendant aveugle et dont elle soit s’occuper. Pourtant cette relation toxique est vécue au détriment de son indépendance. J’ai aimé découvrir l’histoire de Lucia, sa longue descente aux enfers, ses déboires amoureux, ou encore les démons qui la hantent. Nous en apprenons également un peu plus sur les débuts de la psychanalyse dont Lucia fera les frais. Malgré son parcours absolument touchant, je suis restée un peu en retrait, il m’a manqué un peu plus d’émotions pour pouvoir être totalement en empathie avec Lucia. Cela reste un très beau portrait de femme, l’autrice mettant en valeur son héroïne grâce à une plume fluide et poétique, une jolie découverte!

L’avez vous lu ? Est-ce qu’il vous tente ?

La fille de Joyce
Annabel Abbs – Hervé Chopin éditions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s