Chroniques, Thrillers/Romans noirs/Policier

Les survivants

En plein coeur de la Suède, trois frères se réunissent afin d’aller répendre les cendres de leur mère selon ses dernières volontés. L’occasion pour Benjamin, Pierre et Nils de se remémorer leur enfance faite de petits et de grand drames.

Les retrouvailles de ces frères sont à l’image de leur relation tumultueuse. Benjamin nous raconte la construction de leurs relations fraternelles faites d’amour et de désamour au sein d’une famille dont la communication n’est pas le point fort. On découvre des parents froids au comportement étrange établissant leurs rapports sur des tabous, des secrets et des nondits. Rapidement, on comprend qu’un drame a eu lieu. Pourtant, il faudra attendre plusieurs années pour que les questions soient soulevées, que les choses soients dites et que des mots soient enfin posés sur ce drame. Au cours de ma lecture, je me suis souvent demandée où j’allais, avancant en tatonant, revenant parfois sur mes pas. Le suspens tient en haleine le lecteur même si je l’ai trouvé un peu inégal sur la longueur. La structure du livre est intéressante, les chapitres alternent entre l’enfance des trois garçons et leur présent narré à rebours. Complètement désorientée, j’ai un peu suffoquée au fil des pages, étouffée par une atmosphère de plus en plus oppressante. De la colère face à l’inconscience de ces parents à la tristesse face à ces enfants livrés à eux-mêmes, beaucoup d’émotions m’ont accompagnée au cours de cette lecture jusqu’à cette fin que je n’attendais pas et qui m’a profondément touchée. C’est une jolie découverte, une plume fluide au service d’un roman à l’ambiance glacante et à l’issue bouleversante.

Les survivants
Alex Schulman – Albin Michel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s