Accueil

  • Le miraculeux Noël de George Bishop

    🎁 Coucou tout le monde, aujourd’hui je vous parle de cette réécriture magique d’Un chant de Noël de Charles Dickens.

    🎁 Depuis le décès de sa mère, la vie de George n’est pas très joyeuse. Son père, qui s’est plongé dans le travail, n’a jamais de temps à lui accorder, et encore moins à Noël.
    Mais lorsque George découvre une mystérieuse boule à neige dans un magasin étrange, sa vie bascule. Le soir même, une drôle de lutine et un renne violet débarquent chez lui pour les embarquer son père, sa mamie et lui dans une folle aventure…
    Les voilà propulsés dans les Noëls passés, présents et futurs !

    🎁 Quelle merveilleuse lecture ! Ce roman réveillera sans nul doute votre âme d’enfant, il suffit pour cela de vous laisser bercer par l’innocence et la beauté de cette histoire. J’ai adoré me plonger dans cet univers dans lequel la magie s’invite au fil des pages. Je me suis attachée à ce petit garçon qui rêve que son papa retrouve la joie de vivre et accepte de laisser entrer Noël dans leur foyer. J’ai apprécié les messages plus profonds délivrés à travers cette histoire. Avec justesse et délicatesse, l’autrice aborde les questions de deuil et de reconstruction. C’est une invitation à croquer la vie à pleines dents. Je me suis délectée de toutes ces descriptions recréant l’ambiance féerique de Noël. Le temps passé bien vite aux côtés de cette famille si touchante et j’ai tourné les dernières pages le cœur serré. Je vous le recommande, ce livre réchauffera les cœurs des petits comme des grands !

    L’avez-vous lu ? Il vous tente ?

    Belle journée 💫

    Le miraculeux Noël de George Bishop 🎁
    Catherine Doyle – Éditions Bayard

  • Le chant du silence

    « Un homme ça peut-être détruit mais pas vaincu. » E. Hemingway

    🌿 Coucou tout le monde, aujourd’hui je vous parle du tout dernier roman de Jérôme Loubry que j’attendais avec impatience.

    🌿 Damien est contraint de retourner dans son village d’enfance pour assister aux funérailles de son père, retrouvé mort au pied d’une falaise. Un père qu’il tient en mésestime depuis l’été 1995 où ce dernier n’est devenu, à ses yeux, qu’un meurtrier salissant son nom à jamais. S’il était bien décidé à ne rester que le temps des obsèques c’était sans compter ses retrouvailles avec son amour d’enfance. Retrouvant le quartier des pêcheurs qu’il connaissait par cœur, Damien est bien loin de se douter que bientôt toutes ses certitudes voteront en éclats…

    🌿 Quel bonheur de se plonger dans un roman de cet auteur. Les refuges et les sœurs de montmorts ont été deux gros coups de cœur dont je me souviens encore avec passion. Plus nous aimons un auteur plus l’attente est forte mais Jérôme Loubry parvient encore à nous surprendre. Ici, ce n’est pas tant par un dénouement spectaculaire (à l’image des deux autres romans précités) mais je n’en ai pas moins apprécié ma lecture. Comme à son habitude, l’auteur tisse avec brio une ambiance de plus en plus pesante. Dès les premières pages, nous sommes plongés en plein cœur de ce port de pêche, au bord de la dérive, qui semble cacher bien des secrets. Les relations entre les personnages sont, quant à elles, soigneusement décortiquées. La rage de Damien se dissipe au fur et à mesure que les doutes s’installent. Les chapitres alternant entre l’adolescence de Damien et sa quête de vérité donne beaucoup de rythme au récit. Et si, nous voudrions bien faire durer le plaisir, impossible de ne pas tourner les pages avec frénésie. Sous ses airs de thriller très attendu, ce roman nous offre plein de surprises tant les sujets abordés en toile de fond sont aussi nombreux que passionnants. Au service de cette histoire haletante, une écriture dans laquelle s’installe une forme de mélancolie et de poésie qui m’ont beaucoup touchée.

    J’ai déjà hâte au prochain !

    Le chant du silence 🌿
    Jérôme Loubry – Éditions Calmann Levy

  • Pourquoi tu pleures ?

    🥀 Coucou tout le monde, aujourd’hui je vous parle du tout nouveau roman de @amelie.atn qu’il faut à tout prix découvrir !

    🥀« Vous êtes sur le répondeur de Maxime, laissez-moi un message ! » Pour la dixième fois, la centième fois, je raccroche. Je laisse passer une poignée de secondes, et puis je rappelle. Encore. J’erre chez nous, je tourne comme un lion en cage.

    Il est 3 heures du matin. Mon mari s’est volatilisé en pleine nuit. La chambre de mon bébé est vide. Vide.

    🥀Il faut s’arrêter là à mon avis pour le résumé, au risque de spoiler tout le livre. Ce roman noir est brillamment incarné par son héroïne Lilas. Le récit alterne entre l’enquête sur la disparition de son mari et de sa fille, et le journal intime qu’elle tient en s’adressant à son père. L’autrice trouve ici le juste équilibre dans l’alternance passé/présent, nous permettant de s’immiscer dans les pensées les plus intimes de cette jeune maman. Happée par cette spirale infernale, ce fut pour moi une lecture complètement addictive : une fois ouvert impossible de refermer ce livre avant d’en connaître tous les tenants et aboutissants, avant de comprendre ce qui s’est passé et de trouver réponses à toutes les interrogations qui m’ont tant tiraillée au fil des pages. J’ai apprécié le ton juste et franc avec lequel Amélie Antoine aborde les différents sujets traités à travers cette histoire. Les pages défilent et nos sentiments changent, le doute s’installe, les questions pleuvent et nous finissons par être désorientés et ne plus savoir quoi penser. Nous sommes embarqués dans une sombre histoire qui nous remue, nous dérange et nous glace le sang. La plume de l’autrice est vraiment immersive et nous tient en haleine tout le long. Lu d’une traite, j’en suis ressortie vidée, avec un goût amer qui ne m’a pas quittée de la journée. Lilas est un personnage qui m’a collée à la peau et me restera longtemps en mémoire. Excellent roman noir pour commencer l’année je vous le recommande 💜

    Pourquoi tu pleures ? 🥀
    Amélie Antoine – Éditions Le Muscadier

  • Le mage du Kremlin

    ❄️ Coucou tout le monde, aujourd’hui on se retrouve pour parler de ce roman lauréat du grand prix de l’académie française 2022. Je l’ai lu avec @vinetunepages il nous faisait envie depuis très longtemps.

    ❄️ On l’appelait le « mage du Kremlin ». L’énigmatique Vadim Baranov fut metteur en scène puis producteur d’émissions de télé-réalité avant de devenir l’éminence grise de Poutine, dit le Tsar. Après sa démission du poste de conseiller politique, les légendes sur son compte se multiplient, sans que nul puisse démêler le faux du vrai. Jusqu’à ce que, une nuit, il confie son histoire au narrateur de ce livre…Ce récit nous plonge au coeur du pouvoir russe, où courtisans et oligarques se livrent une guerre de tous les instants. Et où Vadim, devenu le principal spin doctor du régime, transforme un pays entier en un théâtre politique, où il n’est d’autre réalité que l’accomplissement des souhaits du Tsar. Mais Vadim n’est pas un ambitieux comme les autres : entraîné dans les arcanes de plus en plus sombres du système qu’il a contribué à construire, ce poète égaré parmi les loups fera tout pour s’en sortir.De la guerre en Tchétchénie à la crise ukrainienne, en passant par les Jeux olympiques de Sotchi, Le mage du Kremlin est le grand roman de la Russie contemporaine. Dévoilant les dessous de l’ère Poutine, il offre une sublime méditation sur le pouvoir.

    ❄️ Une lecture qui ne laisse pas indifférent et qui fait froid dans le dos tant nous nous immisçons dans les coulisses du pouvoir où manoeuvres, manipulations et stratégies sont mises à nue. Nous reprenons, à travers ces pages, l’Histoire de la Russie des Tsars à Poutine et même si nous savons les faits énoncés réels, ils nous en apparaissent pas moins surréalistes. Avec une plume à la fois précise et fluide, Giuliano Da Empoli nous offre une fresque socio politique édifiante, où chaque réflexion parfois philosophique mérite que nous nous y attardions, que nous y revenions pour en saisir toutes les subtilités. Ce livre a été écrit avant la guerre en Ukraine mais permet d’expliquer les racines de ce conflit. Sous couvert d’une histoire romancée, l’auteur nous montre également une vision russe bien différente de notre vision occidentale qui permet de comprendre le rapport au pouvoir du peuple russe. Un roman dense et passionnant à bien de égards que je vous recommande.

    L’avez-vous lu ? Il vous tente ?

    Le mage du Kremlin ❄️
    Giuliano Da Empoli – éditions Gallimard

  • La carte postale

    ✒️ Coucou tout le monde, je vous souhaite à tous une excellente nouvelle année. Après avoir bien profité en famille pendant 15 jours, je reviens par ici avec mes trois dernières chroniques de 2022.

    ✒️ Parmi elles, La carte postale, pourtant acheté à sa sortie mais resté toute l’année à m’attendre sagement dans la bibliothèque. Je suis ravie de l’avoir lu un peu à rebours, bien que finalement concomitamment à sa sortie poche. Nous suivons les recherches de l’autrice pour retrouver le mystérieux auteur d’une carte envoyée à sa famille avec pour seul texte les prénoms de ses grands-parents, oncle et tante maternels morts en 1942. Avec l’aide de sa mère, elle se plonge dans les archives familiales pour reconstruire leur histoire. Nous découvrons alors le destin des Rabinovitch, de leur fuite de la Russie à leur mort tragique à Auschwitz en passant part la Lettonie et la Palestine.

    ✒️ Cette enquête familiale m’a happée du début jusqu’à la fin. J’ai adoré suivre l’autrice dans ses découvertes et je me suis attachée aux membres de sa famille. Si le but ultime de ces recherches est la découverte de l’auteur de la carte, ce n’est cependant pas ce qui m’a tenue en haleine mais plutôt la quête identitaire de l’autrice dont il est question. En effet, en reconstituant son histoire elle se pose des questions sur le sens du mot Juif et sur ce qu’il recouvre pour elle et sa fille. Elle interroge le passé pour trouver réponses à ses interrogations sur sa propre personne. Peu à peu le passé fait écho au présent. La plume de l’autrice est agréable et je n’ai pas vu défiler les pages tant j’étais émue par le destin tragique de cette famille. Malgré l’Horreur, il y a beaucoup de lumière dans ce roman qui nous parle avec justesse de transmission intergénerationnelle. L’autrice nous parle du silence gardé par ses parents et de l’impact sur sa construction. La relation avec sa mère pendant toute cette enquête est vraiment touchante. Si cette dernière a longtemps voulu laisser le passé derrière elle, elle se fait violence pour que sa fille accède elle aussi à son histoire. C’est un livre intelligent et émouvant qui me restera longtemps en mémoire.


    L’avez-vous lu ? Il vous tente ?

    Belle journée 💫

    ✉️ C’était en janvier 2003.
    Dans notre boîte aux lettres, au milieu des traditionnelles cartes de voeux, se trouvait une carte postale étrange.
    Elle n’était pas signée, l’auteur avait voulu rester anonyme.
    L’Opéra Garnier d’un côté, et de l’autre, les prénoms des grands-parents de ma mère, de sa tante et son oncle, morts à Auschwitz en 1942.
    Vingt ans plus tard, j’ai décidé de savoir qui nous avait envoyé cette carte postale. J’ai mené l’enquête, avec l’aide de ma mère. En explorant toutes les hypothèses qui s’ouvraient à moi. Avec l’aide d’un détective privé, d’un criminologue, j’ai interrogé les habitants du village où ma famille a été arrêtée, j’ai remué ciel et terre. Et j’y suis arrivée.
    Cette enquête m’a menée cent ans en arrière. J’ai retracé le destin romanesque des Rabinovitch, leur fuite de Russie, leur voyage en Lettonie puis en Palestine. Et enfin, leur arrivée à Paris, avec la guerre et son désastre.
    J’ai essayé de comprendre comment ma grand-mère Myriam fut la seule qui échappa à la déportation. Et éclaircir les mystères qui entouraient ses deux mariages. J’ai dû m’imprégner de l’histoire de mes ancêtres, comme je l’avais fait avec ma sœur Claire pour mon livre précédent, Gabriële.
    Ce livre est à la fois une enquête, le roman de mes ancêtres, et une quête initiatique sur la signification du mot « Juif » dans une vie laïque.

    La carte postale ✉️
    Anne Berest – éditions Grasset

  • Le secret du Betty Lagoon

    🍸 Coucou tout le monde, à l’approche des fêtes de fin d’année, je vous propose une recette de cocktail pleine de bonne humeur.

    🍸Nous somme avec Erika qui, alors qu’elle vient de se faire virer et larguer, apprend la mort de sa grand-mère Betty, qu’elle adorait. Celle-ci lui lègue un étrange journal où sont griffonnés des principes de vie et la recette d’un cocktail : le Betty Lagoon.

    Ce journal est le point de départ d’une extraordinaire série de synchronicités qui va bouleverser la vie d’Erika. De la France au Cambodge, elle se retrouve plongée dans le passé de sa grand-mère et tente de démêler l’écheveau de son histoire familiale. Mais ses recherches sont troublées par ses problèmes de cœur… Il faudra à Erika plus d’un Betty Lagoon pour percer à jour les secrets qu’on lui cache !

    🍸Direction le Cambodge où Erika entreprend une quête identitaire à travers l’histoire de sa grand-mère. Cette douce introspection, loin de ses proches, lui permet de se retrouver et de prendre du recul sur son quotidien. C’est un roman court qui fait du bien et nous interroge sur le chemin que l’on souhaite prendre dans notre vie. J’ai passé un agréable moment en compagnie d’Erika. J’ai aimé la voir tâtonner et sonder son âme pour trouver la voie qui lui correspond. Son histoire met à l’honneur l’écoute et les synchronicités. En se laissant doucement guider par les petits hasards de la vie elle découvre peu à peu son chemin de vie. Absorbé par une routine bien rodée dans lequel on se laisse parfois aller sans pouvoir sortir la tête de l’eau, ce roman nous invite à prendre de la hauteur et à observer les signes qui se présentent à nous. Si vous aimez voir aborder les thématiques de développement personnel à travers un roman, celui-ci est fait pour vous sans aucun doute.

    Lisez-vous des romans de développement personnel ?

    Je vous souhaite une très belle journée 💫

    Le secret du Betty Lagoon 🍸
    Stéphanie Abellan – éditions courrier du livre

  • Un tourbillon de sable et de cendre

    Coup de 🤍

    🌾 Coucou tout le monde, aujourd’hui je vous parle de ce magnifique roman d’Amy Harmon dont j’avais déjà tant aimé Ce que murmure le vent.

    🌾Florence, début des années 1940. Dans la belle villa aux dalles roses des Rosselli, Angelo Bianco, bien qu’orphelin, a grandi comme un membre à part entière de la famille. Eva, la fille de la maison de deux ans sa cadette, lui jouait du violon, dansait pour lui et pataugeait dans la fontaine pour l’amuser. Inséparables, ils se disputaient pour des broutilles et s’avouaient leurs secrets les plus profonds. Et pourtant, ils ne se sont plus revus depuis qu’il est devenu prêtre : elle ne lui a jamais pardonné de l’avoir abandonnée pour entrer dans les ordres.

    Mais quand les nazis arrivent en Italie, les querelles du passé n’ont plus d’importance. En tant que juive, Eva risque la déportation et Angelo est le seul à pouvoir la sauver. Engagé dans les réseaux de résistance catholiques, il cache et exfiltre les réfugiés des pays occupés. Il est prêt à tout sacrifier pour elle, mais face aux heures sombres qui s’annoncent, cela serat- il suffisant ?


    🌾 Comme j’étais pressée de retrouver la plume envoûtante d’Amy Harmon et, je n’ai pas été déçue, cette histoire passionnante m’a complètement conquise. Happée dès les premières pages, j’ai pris plaisir à suivre cette incroyable saga familiale. Comme dans son dernier roman, l’autrice nous fait découvrir un pan de l’Histoire à travers le destin d’un couple. Ici, il sera question d’amour interdit et de résistance. Eva et Angelo ont été élevés comme frère et sœur et feront tout pour se protéger l’un et l’autre quand la guerre éclate. Je me suis vraiment attachée à ces deux personnages qui font preuve de courage et de ténacité malgré les multiples épreuves mis sur leur chemin. L’autrice revient avec brio sur cette période sombre de l’Italie en nous transmettant toute la tension et l’horreur de la situation. Certains passages consacrés aux rafles ou exécutions intempestives sont très durs et m’ont broyé le cœur. J’ai adoré découvrir comment l’Eglise s’est organisée pour entrer, elle aussi, en résistance afin de protéger des familles juives traquées à travers les rues de Rome. L’écriture très cinématographique de l’autrice m’a emportée une fois de plus. C’est un roman historique plein d’amour et de lumière malgré les tragédies qu’il dénonce. Je vous le recommande vraiment 🤍

    L’avez-vous lu ? Il vous tente ?

    Bon week-end 🤍

    Un tourbillon de sable et de cendres 🌾
    Amy Harmon – éditions Lilly Charleston

  • Une écharpe dans la neige

    ❄️ Coucou tout le monde, aujourd’hui je vous propose un petit thriller de saison 🤗

    ❄️ Sur un télésiège de la station suédoise d’Åre, dans les montagnes du Jämtland, on découvre un corps gelé. Dans la neige, une écharpe en laine…

    Hanna Ahlander, récemment virée de la police de Stockholm (et accessoirement larguée par son petit ami), mène l’enquête avec l’inspecteur Daniel Lindskog. Entre la rebelle hantée par ses échecs et le jeune père débordé par son boulot, le courant passe. Mais parviendront-ils à résoudre cette affaire plus sombre et complexe qu’il n’y paraît ? Que cache ce décor de luxe ?

    ❄️ Avec ce roman, je découvre l’autrice et j’ai passé un plutôt bon moment. Nous sommes vite plongés dans l’ambiance car, à la suite de ses déconvenues amoureuse et professionnelle, Hannah part s’installer dans le chalet de sa sœur pour prendre du recul. Parallèlement, une adolescente, qui semble cacher quelque chose à ses parents, disparaît après une soirée de Sainte-Lucie bien arrosée. J’ai lu ce roman quasiment d’une seule traite. Les chapitres alternent entre Hannah, Amanda et Daniel, ce qui rend le roman très dynamique. C’est un polar nordique assez classique, pas de grande surprise en vue, mais j’ai bien aimé le naturel et l’impulsivité du personnage d’Hannah et surtout l’atmosphère hivernale qui, pour moi, est le gros point fort de cette lecture. Un petit côté addictif donc car je n’ai pas vu les pages défiler. Je continuerai à suivre cette nouvelle saga avec plaisir.


    Connaissez-vous cette autrice ?

    Belle journée ❄️

    Une écharpe dans la neige ❄️
    Viveca Sten – Editions Albin Michel

  • Le magasin des jouets cassés

    🧸 Coucou tout le monde, aujourd’hui je vous parle d’un livre que j’ai acheté avant l’été et, en faisant la photo je me suis dit que ça serait parfait pour cet hiver (oui je sais 🙈). Bref, j’ai bien trop attendu pour le lire mais j’en ai que plus apprécié son contenu.

    🧸Un immeuble parisien comme beaucoup d’autres, avec son ascenseur étroit, ses balcons minuscules et sa cour où se croisent les habitants. C’est l’endroit que Lola a choisi pour prendre un nouveau départ après son divorce, avec son fils de six ans, Léon.

    Ici vit Martine, dont l’appartement en rez-de-chaussée lui permet d’assouvir sa curiosité en épiant la vie des autres, mais aussi Paul-Henry, un vieux monsieur à l’éternel nœud-papillon, qui partage sa passion pour la littérature avec ses voisins et ses abonnés sur les réseaux sociaux.

    En apprenant à les connaître, Lola va malgré elle faire voler en éclats des décennies de secrets et de mensonges, qui pourraient bien changer sa propre vie…

    🧸 Tourner la première page de ce livre, c’est pousser la porte de ce petit immeuble parisien niché dans le XVème arrondissement, c’est entrer dans son intimité, faire des allers-retours dans le temps et partir à la rencontre de Lola et Léon, Martine, Paul-Henry et Gabriel… J’ai aimé me balader à leurs côtés, dans ce quartier où jai vécu plusieurs années, et observer leurs doutes, leurs blessures et leur sensibilité. Nous pouvons tous nous reconnaître un peu dans chacun d’entre eux. Ce roman nous prend par la main pour nous parler de la vie, de pardon et d’Amour avec un grand A, un amour dont seul le cœur est décisionnaire. À travers ces destins qui s’entremêlent, l’auteur sème des graines d’espoir et de bienveillance jusqu’aux dernières pages hypnotiques qui résonnent comme un cri du cœur. J’ai adoré retrouver cette plume sincère et juste que j’avais tant aimé découvrir dans Grandir un peu. Dans ces deux romans, je me suis délectée du regard que pose l’auteur sur la vie. Je crois que j’ai même encore plus aimé celui-ci, sa sensibilité se ressent dans chaque ligne. En cette fin d’année, si vous cherchez une lecture douce et réconfortante alors je ne peux que vous recommander ce magnifique roman !

    💫

    L’avez-vous lu ? Il vous tente ?

    Bon week-end 🧸

    Le magasin des jouets cassés 🧸
    Julien Rampin – éditions Lilly Charleston

  • Miroir,miroir dis-moi ce que je vaux vraiment

    💋 Coucou tout le monde aujourd’hui je vous parle de l’ouvrage écrit par @mybetterself que j’ai d’ailleurs découverte grâce à cette lecture. Je l’ai lu en compagnie de @lemondede_phie❤️

    💋 « Ma théorie, c’est que l’on a peut-être atteint l’égalité des droits en théorie, mais pas l’égalité la plus importante de toutes : l’égalité de la liberté.
    On n’est pas libre de rentrer seules chez nous le soir.
    On n’est pas libre de s’habiller comme on veut.
    On n’est pas libre de manger ce que l’on veut.
    On n’est pas libre de gagner ce que l’on veut.
    On n’est pas libre de coucher comme on veut.
    Au fond, on n’est pas libre d’être qui l’on veut.

    Alors, si cette liberté ne nous est pas accordée, il est temps de l’obtenir nous-mêmes.
    Ce livre est là pour vous aider à y parvenir. »

    💋 Déconstruire nos croyances, est-ce possible ? Déconstruire pour mieux construire, pour s’épanouir ou pour s’accomplir voilà le programme proposé par cet ouvrage. Ainsi, au fil des pages, j’ai aimé me plonger dans la sociologie, l’Histoire ou encore la politique pour en apprendre plus sur l’origine de nos croyances. Du patriarcat, prenant la femme pour un objet susceptible d’être possédé, découle toute une série de principes édictés par notre société. Que ce soit la conception du couple, du mariage, du travail et des enfants ou encore du corps, de la beauté, du poids et de la vieillesse, notre grille de lecture est paramétrée par ces croyances. Les femmes vivent sous multiples injonctions de faire ou de ne pas faire et porte le poids du regard des autres. L’autrice dresse la liste de nos croyances parfois encrées depuis des centaines d’années et, c’est toujours étonnant de les voir énoncées comme cela. C’est un ouvrage que j’ai trouvé à la fois très accessible mais également très complet et bien documenté Je suis admirative du savoir de l’autrice et me réjouis de voir ce type d’ouvrage entre les mains des plus jeunes.

    Connaissez-vous cette autrice ?

    Belle journée 🌟

    Miroir, miroir, dismoi ceque je vaux vraiment 💋 Louise Aubery – éditions Leduc