Chroniques, Contemporain

La valse des jours

A Nice, dans les années 60, Hélène vit aux côtés de ses trois enfants : Mouna, Jeanne et Pierre, et de son mari, Albert, alcoolique devenant de plus en plus violent.

Jeanne est une jeune fille brillante, sensible et discrète tandis que son aînée Mouna est rebelle et fait les quatre cents coups.

Nous suivons ces trois femmes en quête d’un lendemain plus joyeux, d’un chemin leur permettant d’accéder enfin au bonheur…

S’inspirant de sa propre histoire familiale, Alizé nous parle de ces événements douloureux qui parsèment une vie et du combat pour se relever et continuer d’avancer.

Sous le soleil de la côte d’Azur, Hélène, Jeanne et Mouna se soutiennent et restent soudées, malgré les épreuves et leurs caractères bien distincts. Pourtant, la vie ne les épargne pas, problèmes d’argent, problèmes de couple, drames, elles avancent  doucement main dans la main pour ne pas tomber et profiter au mieux de chaque instant de bonheur.

Je me suis vraiment attachée à ces trois femmes, j’ai aimé suivre leurs histoires de cœur, leurs chagrins et leur courage. Ce roman nous parle de violences conjuguales, de deuil et de résilience et nous montre à quel point rien n’est jamais définitif.

Agréablement surprise par la plume de l’autrice, je me suis laissée porter par l’histoire de cette famille si touchante. C’est une saga familiale légère et bien rythmée, une histoire de femmes abîmées par la vie mais qui ne se laissent jamais abattre. Un roman intime et lumineux dont on ressort un peu plus fort…

La valse des jours
Alizé Cornet – Flammarion éditions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s