Chroniques, Contemporain, Moyen-Orient

Nous avons traversé l’enfer

💫 Coucou tout le monde, aujourd’hui je vous parle d’une lecture bouleversante.

💫 2010. Après trois années en France, Janfida Bataman, une juge irakienne d’origine kurde, retrouve son pays laissé exsangue après l’intervention armée des États-Unis. Aussitôt enlevée par le parti Baas, qui projette secrètement de reprendre le pouvoir par les armes, elle est contrainte de fabriquer des bombes dans les sous-sols de la ville de Duhok.

C’est dans ce monde souterrain oublié de tous qu’elle fera la rencontre de Sari, Sharo, Anny et tant d’autres filles, sœurs et mères de ces hommes partis combattre aux côtés de Saddam Hussein, pour certaines abattues en prison ou vendues comme esclaves sexuelles. Un récit hypnotique aux narrations multiples, qui vient restituer une parole trop longtemps ravie aux femmes.


💫 J’avais commencé ce livre un peu avant Noël et j’ai préféré le reposer tant cette lecture m’affectait. Une fois repris, je l’ai lu d’une traite et j’en suis ressortie vidée presque tremblante tant l’immersion au cœur de l’horreur est harassante. Comme le titre l’indique, nous sommes plongés en enfer et, rien ne nous est épargné, violences physiques, mentales et sexuelles. La lecture en est donc éprouvante et certains passages m’ont fait mal au ventre. Aux côtés de ces femmes, nous sommes spectateurs de leurs souffrances dans leur chair, dans leur corps, et dans leurs valeur. Aucun respect n’existe, elles sont victimes d’un déferlement de haine et d’humiliation. Le texte est écrit à la deuxième personne du singulier, la narratrice s’adressant à la juge en retraçant son histoire, ce qui rend le récit dense et puissant. Au delà de la description de cette violence inouïe qui nous met au pied du mur, j’ai aimé l’approche de l’autrice pour nous montrer les différentes versions que peuvent avoir une même histoire, tout est question de point de vue. C’est aussi pour ça que j’aime lire découvrir le monde tel qu’il est. Ce roman est un cri du cœur, un vibrant hommage à toutes ces femmes qui résonne comme une urgence à découvrir leur histoire et à ne pas oublier.

Nous avons traversé l’enfer 💫
Jwan Awara – éditions Michalon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s