Chroniques, Classique

Anne de Green Gables

Anne Shirley est une petite orpheline rousse, mal fagottée qui erre de famille en famille. Un jour, elle est recueillie par un couple de frère et sœur qui l’emmeneront vivre à Green Gables où elle se lira d’amitié avec Diana. Si Mathew s’attache immédiatement à cette petite fille à la langue bien trop pendue, Marilla elle est bien trop déçue de l’avoir recuperé alors qu’elle voulait un garçon pour pouvoir aider aux tâches laborieuses mais peu à peu son cœur va s’ouvrir et elle s’attachera plus qu’elle ne le pense aux bavardages de sa petite Anne Shirley. Elle lui apprendra tout de même à prier ce qu’elle fera à sa manière. A Avonlea, les débuts d’Anne seront tumultueux entre moqueries des enfants à l’école et les adultes supris par son impertinence, tout le monde finira par s’attacher à cette petite fille vive, intelligente, excessive et romantique. 

J’ai totalement dévoré ce premier tome des aventures de la si attachante Anne. Quelle pipelette ! Je me suis dit ce n’est pas possible de parler autant mais quelle bouffée d’air frais, quelle joie de vivre, quel bouillon d’optimisme que cette petite orpheline ! J’ai été emportée par ce tourbillon d’entousiasme et son imagination débordante. De bêtises en bêtises, d’émoi en émoi, Anne nous noie dans un océan de bonheur. Le tome 2 m’attend bien au chaud.

Anne de Green Gables
Lucy Maud Montgomery – Éditions Monsieur Toussaint Louverture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s