Chroniques, Contemporain

La sœur à la perle

La saga des sept soeurs est pour moi la saga doudou par excellence. Je me suis fixé pour objectif d’en lire un par mois et je suis à chaque fois ravie de retrouver cet univers. Dans ce Tome 4, on suit l’histoire de Cece qui apparaît dans les tomes précédents comme particulièrement antipathique et pourtant son histoire nous revelera bien des secrets sur sa personnalité la rendant extrêmement attachante. Toujours dans cette double temporalité, que manie si bien Lucinda Riley, nous voyageons ici de Londres en Australie en passant par la Thaïlande. Une véritable évasion qui nous plongera dans le milieu de la peinture aborigène… Allant de secret en secret, de révélation en révélation, j’ai trouvé ce tome très bien construit et je n’ai pas vu défiler les 750 pages…

Avec pour seul indice une vieille photographie en noir et blanc laissée par son père, Cece va partir sur les traces de ses origines sur la terre rouge de l’Australie où elle remonte l’histoire de Kitty McBride, fille d’un Pasteur qui, cent ans auparavant, quitte Édimbourg pour aller vivre à Adélaïde où elle découvrira le racisme subit par les aborigènes et vivra un amour impossible…

Lucinda Riley ayant annoncé qu’il y aurait finalement un Tome 8 cela me laisse le temps de poursuivre tranquillement cette saga tellement dépaysante

Les sept soeurs – La Sœur à la perle
Lucinda Riley – Le livre de poche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s