BD/MANGA, Chroniques

HOLY WOOD

« Hollywood n’est pas gentil. Il fonctionne sur la passion. Se sentir désirer est une chose. Se sentir aimé en est une autre. »

Norma Jeane Baker, une jeune femme bègue arrive à Hollywood pour faire carrière. Elle enchaîne dans un premier temps les photos. Après un peu de chirurgie esthétique et un relooking, elle sera prête pour devenir la célèbre Marilyn. L’auteur dépeint son rapport compliqué à la célébrité, aux hommes, son mal-être grandissant malgré le succès. Peinant à se sentir vivante, elle recherche en vain la simplicité. La solitude, l’alcool, les médicaments et les rivalités l’entraînent doucement sur une pente descendante la menant sur la route de la dépression.

Cet album one shot dénonce l’univers cinématographie de l’époque. J’ai trouvé l’histoire intéressante même si, à mon avis, je n’ai pas perçu toutes subtilités des références à la vie de Marilyn Monroe

Holy Wood
Portrait fantasmé de Marilyn Monroe
Tommy Redolfi – La boîte à bulles éditions
256p

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s