Chroniques, Contemporain

La goûteuse d’Hitler

Après la mort de sa mère et le départ de son fiancé Gregor, Rosa Sauer est contrainte d’aller vivre chez ses beaux-parents en Prusse là où se trouve la résidence d’Hitler. Un jour, les SS débarquent chez eux et exigent que Rosa se présente au réfectoire des cuisines d’Hitler pour y devenir goûteuse. Accompagnée de neuf autres femmes, elle va devoir goûter trois fois par jour les plats qui seront présentés au dictateur. Peu à peu liées par la peur que leur procurent chaque bouchée ses femmes vont créer une très belle complicité.

On aborde ici les répercussions du nazisme sur la population locale, la peur inspirée par les SS y est très bien décrite. L’écriture est limpide, les pages défilent et je me suis attachée au huis clos de ces femmes avec leurs disputes, leurs réconciliations, leurs manigances etc.. Son fiancé parti au front, on suit également les histoires de cœur et les états d’âmes de Rosa. J’ai lu pas mal de critiques négatives sur ce livre là plupart liées au fait que l’autrice se soit inspirée de la vie de Margot Wölk en la romancant. Pour ma part, si ce n’est pas un coup de cœur, j’ai passé un moment. J’ai apprécié ce livre en tant que roman, je ne me suis pas interrogée plus que ça sur ce qui relevait de la réalité ou de la fiction, peut-être à tort ?

La goûteuse d’Hitler
Rosela Postorino – Albin Michel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s