Chroniques, Contemporain, Moyen-Orient

L’âge d’or

⭐ Fin des années 1960, Georgina, quatorze ans, rêve de devenir miss Liban. Ali Hassan, Palestinien se reveille avec un sentiment d’appartenance et s’apprête à embrasser le combat mené par son père et prendre les armes pour libérer sa terre natale. D’un côté une jeunesse s’efforçant de rester insouciante allant de boîte de nuit aux clubs privé d’hôtels luxueux, de l’autre une jeunesse arme au poing prête à défendre son peuple. Roland est amoureux de Georgina et Micky retranscrit dans son petit carnet les événements de son pays qu’il aime tant.

⭐ Je connais très mal l’histoire du Liban et ce roman m’a fait découvrir le contexte de la guerre civile de ce pays tiraillé entre sa volonté de neutralité et la défense de sa diversité. De 1967 à 1979, nous allons suivre cette tension qui monte petit à petit, ces fractures qui s’installent, la violence qui émerge. C’est le deuxième roman de Diane Mazloum que je lis et celui-ci m’a particulièrement donné envie d’en savoir plus sur ce fragile Liban si attachant. Là encore l’histoire des personnages n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant et sert de prétexte à la description d’un Liban meurtri par les conflits de ses voisins.

⭐ « le danger est un puissant aphrodisiaque. Mais sur une longue période, il devient corrosif. Il fatigue le cerveau et fausse la personnalité. Pour dompter les angoisses, ty devras faire usage de tranquillisants, de somnifères et d’alcool à doses mesurées. »

L’âge d’or
Diane Mazloum – Le livre de poche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s