Chroniques, Classique

Les hauts de Hurlevent

Pour ceux qui, comme moi il y a quelques jours, n’ont ni lu le livre ni vu le film voici un très bref résumé : Mr Earnshaw décide d’adopter, au cours d’un voyage, un petit garçon du nom de Heathcliff. Son fils Hindley n’est pas franchement ravi et va le faire savoir. Il prendra Heathcliff en grippe et lui en fera voir de toutes les couleurs. Au contraire, sa sœur Catherine tombera sous le charme de ce nouvel arrivant, ils deviendront trés vite inséparables. Pourtant, en grandissant elle devra faire des choix et Heathcliff n’aura plus que pour objectifs la vengeance et la destruction…

Ce n’est quand même pas de bol pour cette famille d’avoir adopter ce garcon qui leur apportera autant de malheurs ! Mais qu’est ce que c’est que cette histoire ?? Tout le long de ce récit on nage en pleine folie. Nous avons d’une part une héroïne à la double personnalités en proie aux crises d’hystérie prenant un malin plaisir à humilier les gens qu’elle aime et, d’autre part celui qu’elle aime passionnément, un homme sans scrupule capable de concevoir le pire dans le seul but de détruire sa famille. Au début, je trouvais Catherine vraiment insupportable puis, plus j’avançais dans ma lecture, plus je me disais que finalement il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. La narratrice est la gouvernante de la famille et j’ai bien aimé avoir son point de vue sur cet amour passionnel ainsi que sur le caractère des différents personnages…Malgré quelques longueurs et, parfois le sentiment que ça tourne un peu en rond, j’ai tout de même apprecié ma lecture et je suis vraiment contente d’avoir lu ce grand classique de la littérature anglaise. Il est vrai qu’on peut se demander où l’autrice a trouvé son inspiration pour écrire une telle histoire. J’avais une appréhension sur la collection des romans éternels après avoir vu beaucoup de critiques sur la traduction. Ici, je n’ai pas trouvé de coquille, la lecture était fluide. Le fascicule vendu avec le livre est très intéressant et complète la lecture. Notamment, on y découvre comment ce roman a été accueilli par la critique en pleine ère victorienne..

Les Hauts de Hurlevent
Emily Brontë – Romans éternels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s