Chroniques, Contemporain, Historique

Marie-Blanche

« La vie, comme nous l’apprenons tous, est à la fois belle et brutale, et les miens, à quelques notables exceptions près, furent de bonnes gens qui ont fait de leur mieux. Ils ont connu leurs joies, leurs bonheurs, et les inévitables souffrances. J’aurais souhaité d’autres dénouements pour eux, mais ici le travail d’un biographe s’arrête aux portes de la fiction. »

Le roman s’ouvre en 1995 sur Jim Fergus qui rend visite à sa grand mère Renée alors âgée de 96 ans. Elle vit chez les Parker un couple qui s’occupe d’elle. Ne pouvant plus parler, Jim lui livre ce qu’il a sur le cœur, la tenant pour responsable des malheurs de sa famille. Ainsi commence l’histoire familiale de l’auteur. Il retrace, pour notre plus grand plaisir, le parcours de sa grand-mère Renée puis de sa mère Marie-Blanche.

Il y a beaucoup de choses dans ce roman, de l’intime, de l’indicible, de la violence, du pardon et beaucoup d’amour. L’auteur nous livre une part de lui même, sans aucun jugement, il nous parle de cet héritage familial sur lequel il s’est construit, de cette famille, avec ses qualités mais aussi défauts. La vie de Renée, femme froide et manipulatrice, sera marquée par l’inceste, tout au long de sa vie elle sera amoureuse de son oncle, cet homme arrogant et violent. La vie de Marie-Blanche sera quant à elle marquée par son alcoolisme et sa longue descente aux enfers. On ressent tout l’amour de l’auteur pour sa famille malgré les non-dits, les secrets et les trahisons. Cette famille issue de la noblesse voyagera de la France aux États-Unis en passant par Londres et Le Caire traversant la guerre et ses deuils. J’ai mis un moment à lire ce pavé de plus de 700 pages mais je l’ai vraiment dégusté, j’étais contente de retourner avec l’auteur suivre ces personnages au destin hors du commun. Il s’agit d’une toute nouvelle édition dans laquelle l’auteur a restructuré son roman et l’a illustré par ses photos de familles. A la fin du livre, Jim Fergus nous parle de l’histoire de ce roman, des documents sur lesquels il s’est appuyé, de son cheminement personnel pour arriver à coucher sur le papier cette incroyable fresque familiale, de sa rencontre avec @cherchemidiediteur. J’attends avec impatience l’arrivée prochaine dans ma boîte aux lettres de Mille femmes Blanche !

Un livre sombre, touchant, passionnant, bouleversant, un long chemin vers la résilience que je vous recommande chaudement !

Marie Blanche, au fil de la vie 
Jim Fergus – Le Cherche Midi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s