Asie, Chroniques, Historique

Pachinko

À Besan, en Corée, après la mort de son père, Sunjan vit seule avec sa mère Yangjin. Ensemble, elles tiennent une petite pension au sein de laquelle elles accueillent Isak, un pasteur gravement malade. Un jour, Sunjan rencontre Hansu, un bel homme qui prendra sa défense au marché et dont elle tombera amoureuse. Lorsqu’elle lui annonce qu’elle est enceinte, il lui révèle être déjà marié et lui propose de subvenir à ses besoins sans jamais pouvoir l’épouser. Refusant catégoriquement ce choix, elle s’apprête à couvrir sa famille de déshonneur. Pourtant, guidé par sa foi chrétienne, Isak la prendra pour épouse et l’emmènera avec lui au Japon pour un avenir meilleur…

C’est le début d’une longue fresque familiale s’étendant de 1930 à 1989. Nous allons suivre Sanja dans sa nouvelle vie pour nous détacher ensuite de sa propre histoire et suivre celle de ses enfants et petits enfants.

Sans surprise, ce livre est une réussite de bout en bout. Un récit sur la communauté coréenne au Japon, sur son exil et la discrimination qu’elle subie sur des décennies sans jamais se sentir victime. On retrouve toute la pudeur des sentiments, le poids des traditions et le respect des anciens. Je me suis beaucoup attachée à Sanja, cette femme courageuse accueillant avec dignité son destin, essayant de préserver sa famille des conséquences de la guerre. Nous découvrons ensuite, avec son fils, l’univers du pachinko, commerce que les coréens sont autorisés à tenir tout en étant taxés d’être mafieux. Un roman dense au cours duquel beaucoup de thèmes sont abordés tels que le rapport homme/femme, la maladie, la famille, le travail, l’argent, l’homosexualité, le harcèlement scolaire. J’en retiens beaucoup de force, d’humanité, d’amour et de fraternité.

Pachinko
Min Jin Lee – Lilly Charleston

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s