Asie, Chroniques, Historique

Le ciel de Darjeeling

Cornouailles, 1876, Helen, 16 ans se retrouve ruinée après la mort de son père. Afin d’offrir à son frère un avenir meilleur elle accepte la demande en mariage de Ian Neville, un mystérieux riche étranger. Ce dernier lui propose d’éponger ses dettes et de prendre en charge la scolarité de son frère si elle part vivre avec lui en Inde. Commence alors une nouvelle vie à l’autre bout du monde où elle doit apprendre à connaître son mari qui semble cacher un douloureux secret…

Ce roman nous offre un magnifique voyage à travers le temps et l’espace. Helena accepte l’offre de Ian pourtant tout en le détestant au plus profond de son âme. Il est froid, arrogant, vaniteux et parfois même violent, elle se demande bien comment elle va survivre à ce mariage. En Inde comme en Angleterre, il semble imposer une autorité naturelle, personne n’ose le contredire. En s’installant dans un magnifique palais aux portes de l’Himalaya, elle prend conscience de l’étendue de sa richesse. L’origine de sa fortune est un mystère pour tout le monde. Pourquoi l’a-t-elle choisi alors que nombre de femmes auraient aimé être à sa place ?  Leur relation n’est qu’incompréhensions et disputes. Avec l’aide de ses domestiques, elle tente d’élucider le mystère qui entoure son nouveau mari. Quelle est l’origine de cette colère qui ne semble jamais le quitter ? La deuxième partie se concentre alors sur l’histoire familiale de Ian à l’époque des premières rebellions contre le protectorat anglais.

J’ai trouvé ce roman très dense et riche d’informations, l’autrice prend le temps d’expliquer Histoire, culture et religion. J’ai aimé me promener en plein cœur des plantations de thé et me perdre dans les couloirs des palais. Un bemol cependant sur le personnage de Ian, je regrette sa violence excessive que son passé peine à justifier. C’est un roman historique vraiment dépaysant qui m’a tenue en haleine tout le long et offert un très bon moment d’évasion…

Le ciel de Darjeeling
Nicole Vosseler – éditions archipoche

2 réflexions au sujet de “Le ciel de Darjeeling”

  1. Comme toi, la violence de Ian m’a déplu. J’ai aimé la lecture mais j’ai vite oublié l’histoire contrairement à « La Passeuse d’histoires », roman découvert tout récemment.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s