Chroniques, Thrillers/Romans noirs/Policier

Le chant du silence

« Un homme ça peut-être détruit mais pas vaincu. » E. Hemingway

🌿 Coucou tout le monde, aujourd’hui je vous parle du tout dernier roman de Jérôme Loubry que j’attendais avec impatience.

🌿 Damien est contraint de retourner dans son village d’enfance pour assister aux funérailles de son père, retrouvé mort au pied d’une falaise. Un père qu’il tient en mésestime depuis l’été 1995 où ce dernier n’est devenu, à ses yeux, qu’un meurtrier salissant son nom à jamais. S’il était bien décidé à ne rester que le temps des obsèques c’était sans compter ses retrouvailles avec son amour d’enfance. Retrouvant le quartier des pêcheurs qu’il connaissait par cœur, Damien est bien loin de se douter que bientôt toutes ses certitudes voteront en éclats…

🌿 Quel bonheur de se plonger dans un roman de cet auteur. Les refuges et les sœurs de montmorts ont été deux gros coups de cœur dont je me souviens encore avec passion. Plus nous aimons un auteur plus l’attente est forte mais Jérôme Loubry parvient encore à nous surprendre. Ici, ce n’est pas tant par un dénouement spectaculaire (à l’image des deux autres romans précités) mais je n’en ai pas moins apprécié ma lecture. Comme à son habitude, l’auteur tisse avec brio une ambiance de plus en plus pesante. Dès les premières pages, nous sommes plongés en plein cœur de ce port de pêche, au bord de la dérive, qui semble cacher bien des secrets. Les relations entre les personnages sont, quant à elles, soigneusement décortiquées. La rage de Damien se dissipe au fur et à mesure que les doutes s’installent. Les chapitres alternant entre l’adolescence de Damien et sa quête de vérité donne beaucoup de rythme au récit. Et si, nous voudrions bien faire durer le plaisir, impossible de ne pas tourner les pages avec frénésie. Sous ses airs de thriller très attendu, ce roman nous offre plein de surprises tant les sujets abordés en toile de fond sont aussi nombreux que passionnants. Au service de cette histoire haletante, une écriture dans laquelle s’installe une forme de mélancolie et de poésie qui m’ont beaucoup touchée.

J’ai déjà hâte au prochain !

Le chant du silence 🌿
Jérôme Loubry – Éditions Calmann Levy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s